28 avril 2008

Cette page est la traduction d’un message posté le 13 octobre 2005 par Paolo Mazzei sur le forum italien Natura Mediterraneo. Pour les italianophones, voici la page originelle.

Un moyen simple et pratique pour élever les chenilles

Matériel :

Ensuite, il faut des chenilles à élever et leur plante nourricière, naturellement ; ce que j’élève en ce moment est Argynnis pandora, un très beau nymphalide plutôt grand, et difficile à trouver (un ami à moi de Ceccano, Raniero, a suivi une femelle qui déposait ses œufs et a réussi à en récupérer une dizaine. Quelques unes de ses photos sont visibles sur http://www.leps.it/SpeciesPages/ArgynPando.htm).

On prend une bouteille vide, on en ôte le bouchon, puis on la coupe au milieu avec les ciseaux, et on met les plantes (Viola tricolor, dans notre cas) dans la moitié supérieure de façon à ce que les tiges dépassent de 3 ou 4 cm, on bouche le goulot avec l’ouate autour des tiges, et enfin on met un peu d’eau dans l’autre partie de la bouteille (le fond) et on retourne la partie supérieure sur le fond, ce qu’illustrent les 2 photos ci-dessous.

On met les chenilles :

et on ferme ensuite l’ouverture supérieure avec le filet, maintenu par l’élastique :

Voilà ! La méthode présente plusieurs avantages : le système est rapide, pratique et économique, les plantes restent dans l’eau et ne sèchent pas, les chenilles bénéficient d’un environnement suffisamment aéré, il est facile de rajouter de l’eau sans déranger les bêtes (il suffit de soulever la partie avec les chenilles), ...

Mieux vaut avoir une seconde bouteille de prête pour quand les chenilles auront consommé les plantes : on peut ainsi les y transvaser.

J’oubliais : l’ouate NE doit PAS venir en contact avec l’eau, au-dessous, sinon le milieu devient trop humide pour les chenilles.


Paolo Mazzei
www.leps.it Moths and Butterflies of Europe
www.herp.it Amphibians and Reptiles of Europe

Retour