Accueil | Ce site | CV | Excel | Livre d’or | Macros XL4 | Modèles | VBA | Yoolink

 1 - Premiers pas sur Yoolink

La première fois que l’on se connecte après avoir créé son compte, l’écran comporte une zone centrale proposant de suivre 3 étapes :

1. 1 - Entrée du premier site

Nous allons entrer comme premier favori la page d’accueil de ce tutoriel. Cliquer sur le lien ci-dessous :

déclenche l’apparition d’une zone de saisie dans laquelle il faut entrer l’adresse correspondant à l’élément à enregistrer, et cliquer sur un bouton pour indiquer s’il s’agit d’un Site ou d’un Article.

La distinction entre Site et Article est laissée à l’appréciation de chacun, et n’est pas toujours employée avec rigueur.

Par exemple, il est logique de considérer «http://www.liberation.fr» comme un site, tandis que «http://www.liberation.fr/actualite/monde/325331.FR.php» est un article, sur le Liban en l’occurrence.

Mais cette classification n’est pas adaptée à «http://www.liberation.fr/actualite/», par exemple, qui correspond à une séquence du journal. Ce n’est pas un site, stricto sensu, mais cela regroupe probablement des centaines, voire des milliers de pages, et se rapproche donc plus d’un site que d’un article. Compte tenu des 2 seules options proposées, je le classerais comme Site. Je réserve la catégorie Article pour les liens qui se réfèrent à un document unique.

Après avoir cliqué sur le bouton Ajouter, un autre formulaire permet d’associer au lien un titre, et des mots-clefs.

Étant donné que le tutoriel est en cours de réalisation, je le précise dans le titre. Lorsque ce mode d’emploi sera terminé, il suffira de modifier celui-ci. Les mots-clefs sont un des aspects essentiels de Yoolink. Ce sont eux qui sont utilisés pour toutes les recherches parmi les adresses enregistrées par tous les Yoosers (les utilisateurs de Yoolink, terme un peu malheureux, à mon sens, car il évoque trop «loosers»). Les mots-clefs sont également utilisés pour construire un nuage de mots, sur les pages personnelles des utilisateurs, comme sur celles résultant d’une recherche sur Yoolink.

Chaque mot-clef doit être séparé par une virgule. Ainsi, Yoolink, Tutoriel et Web 2.0 représentent 3 mots-clefs, et non 4, car il n’y a pas de virgule entre «Web» et «2.0». L’expression Web 2.0 est utilisée pour désigner les outils et les sites qui permettent à l’utilisateur d’avoir un rôle actif. Un article de Wikipedia y est consacré.

Un clic sur Enregistrer affiche encore un nouveau formulaire, qui permet d’associer un descriptif au lien.

Rédiger une description permet de fournir un complément d’information au titre, mais c’est facultatif. Après validation,

la fenêtre est raffraichie, et il est proposé de choisir dans sa liste d’« amis » ceux à qui on désire suggérer le favori que l’on vient d’enregistrer. Quant l’un d’eux se connectera à Yoolink, sa page personnelle lui donnera accès à une liste de suggestions émises par ses amis, où il retrouvera ce favori. Quand on reçoit une suggestion, il s’agit simplement d’une indication reçue d’un ami que le lien indiqué peut vous intéresser. Il ne s’agit en aucun cas de quelque chose de directif.

Comme les descriptions, les suggestions sont facultatives, et de surcroît, nous ne sommes pas concernés à ce stade : le compte a été créé et nous n’avons encore aucun ami à qui suggérer quoi que ce soit.

Après avoir validé, on se retrouve sur sa page personnelle Yoolink. On constate lors qu’un nouveau pavé est apparu dans la partie droite de la page. Il s’agit d’un nuage de mots-clefs, pa sencore très spectaculaire :

Le nuage de mots reprend les 3 mots-clefs associés au site que l’on vient d’enregistrer. Ils sont simplement classés par ordre alphabétique.

1.2 - Entrée des favoris suivants.

Le lien sur lequel nous avons cliqué pour entrer le premier favori n’est plus accessible :

Il faut dorénavant cliquer sur Ajouter un favori, en haut à droite de la page :

Nous allons cette fois entrer le site du Monde :

Après validation, avec le bouton Ajouter, le formulaire permettant d’entrer le titre et les mots-clefs associés au site apparaît :

On constate 2 différences par rapport au cas précédent : cette fois un titre, « Le Monde » est suggérés, ainsi que des mots-clefs. Cela vient de ce que nous ne sommes pas les premiers à entrer le site du Monde sur Yoolink. Les suggestions découlent du choix de nos prédécesseurs. Cliquer sur parmi les mots-clefs « Presse » et « Quotidien » suggérés conduit à :

La virgule séparant les mots-clefs est insérée automatiquement. Personnellement, je souhaite utiliser « France » comme 3ème mot-clef. Il faut alors entrer manuellement une virgule après « Quotidien », suivie du mot « France ».

Quand on enregistre, contrairement encore au cas précédent, aucun formulaire n’est affiché pour entrer une description. En effet, cette option n’est offerte que tant qu’une description n’a encore été entrée pour le favori. On arrive directement au formulaire permettant de suggérer le favori à des amis, ce qui n’est toujours pas d’actualité.

Un message, correspondant à la description associée au Monde, est prérempli. Après validation, on constate que le nuage de mots a été mis à jour :

Le nuage comporte maintenant 6 mots-clefs ; 3 ont été utilisés pour le premier site, 3 pour le second. Aucun mot-clef ne concerne plus d’un site, et aucun ne ressort particulièrement.

On répète ensuite l’opértion en entrant le site de Libé. Comme pour Le Monde, un titre et des mots-clefs sont suggérés :

Le titre me paraît trop vague. Il est heureusement possible de le modifier. Quant aux mots-clefs, ceux utilisés pour Le Monde conviennenet parfaitement :

A l’issue de l’enregistrement du site, voici comment se présente le nuage de mots :

Le nombre total de mots-clefs n’a pas changé, puisqu’on a utilisé les mêmes pour Libé que pour Le Monde. Toutefois, les 3 mots-clefs utilisés 2 fois sont affichés dans une police plus grande, et le phénomène s’accentue au fur et à mesure que l’on entrer des favoris : si on ajoute aux favoris de gabol, Le Temps, quotidien suisse, avec les mots-clefs « Presse », « Quotidien » et « Suisse », voici le nuage de mots qui en résulte :

Le nombre de mots-clefs passe de 6 à 7 (on a utilisé « Suisse » en plus, et la taille des mots-clefs continue à se différencier : « Presse » et « Quotidien », qui ont été utilisés 3 fois apparaissent dans une taille encore plus importante.

Gabol dispose maintenant de 4 favoris enregistrés. Jusqu’à présent, nous avons à chaque fois, ouvert notre espace perso Yoolink, et introduit au clavier ou par Copier/Coller, l’adresse du favori à ajouter. Il existe heureusement des moyens plus simples pour ajouter un favori sur Yoolink.

Nous allons voir comment une première méthode pour être l’« ami » de quelqu’un sur Yoolink. Cela consiste à utiliser les invitations.

1.3 - Comment fonctionnent les invitations

Un clic sur le lien ci-dessus provoque l’affichage successif de plusieurs fenêtres :

Tout d’abord, il faut entrer son nom et son prénom, ce qui paraît un peu surprenant, puisque ces informations ont déjà été fournies lors de l’inscription. J’ignore si c’est pour une raison de sécurité (machine partagée par plusieurs utilisateurs, par exemple), ou pour d’autres raisons.

On indique ensuite l’adresse Email de ceux que l’on veut inviter, en utilisant une virgule comme séparateur, complétée, si on le désire par un message personnel. Je rappelle le scénario utilisé pour ce tutoriel : je me suis créé un second compte avec comme pseudo gabol. Quelques jours plus tard, j’ai dîné avec 2 amis, à qui j’ai parlé de Yoolink, en leur conseillant de s’y inscrire. Le premier est entomologiste, et peu à l’aise avec l’informatique qu’il n’a découvert qu’à un certain âge, le second s’intéresse principalement à la photo numérique et au Macintosh. Le premier utilisera entomo comme pseudonyme sur Yoolink, le second macetPhoto.

Nous les désignerons dorénavant par leur pseudo. Pendant le repas, je leur ai dit que je leur enverrai à tous deux une invitation.

Après le dîner, macetPhoto s’est inscrit immédiatement sur Yoolink, tandis qu’entomo a sagement attendu le mail de ma part l’invitant à s’inscrire, et utilisé le lien contenu dans le message.

Un message de confirmation est ensuite affiché sur sa propre page d’accueil.

NB - Les 2 comptes GMail qui apparaissent dans les 2 illustrations ci-dessus ont été créés pour les besoins de ce tutoriel. Il est inutile d’envoyer un quelconque message à l’une de ces adresses.

Quand entomo consulte sa messagerie sur GMail, il a un message l’invitant sur Yoolink

En voici le contenu. Le message personnalisé rédigé lors de l’invitation, est affiché en italique. :

Un clic sur le lien contenu dans le message le conduit sur Yoolink, sur une page lui permettant de créer son compte :

Après validation, entomo se retrouve sur sa propre page d’accueil. Proche de celle de gabol après son inscription, elle comporte tout de même 2 différences notables :

1 - La mention d’un ami, et tout en bas, son nom, et l’icône qui lui est associée.

On constate que la même icône, un smiley est associée à gabol et à entomo. Il s’agit de l’icône par défaut, attribuée à tout nouveau membre, tant que celui-ci n’a pas choisi une image personnalisée, ce qu’on appelle un avatar sur les sites communautaires, comme Yoolink.

Il est temps pour gabol se se créer un avatar et de montrer à entomo comment s’y prendre.

2 - Le liste des derniers favoris entrés par son réseau, limité pour le moment à gabol.

On constate que pour les favoris entrés par gabol, les mots-clefs que celui-ci a choisi sont indiqués. En outre, le titre associé par gabol à chaque favori est suivi d’une icône (présente si 2 utilisateurs au moins ont référencé le favori) affichant un nombre :

Ce dernier (3 dans l’exemple illustré) représente le nombre d’utilisateurs de Yoolink ayant référencé le favori correspondant dans leur propre liste. On peut en voir la liste en cliquant précisément sur l’icône.

Passer le curseur de la souris sur le titre ou l’icône fait apparaître un nouveau lien, ⊕ Ajouter et partager :

En outre, si on laisse le curseur plusieurs secondes sur l’un des 3 liens, un message est affiché indiquant ce que provoque un clic sur le lien concerné.

Cliquer sur le titre affiche la page d’accueil de ce tutoriel

Cliquer sur l’icône affiche les 3 utilisateurs ayant référencé le favori.

Cliquer sur lance la procédure permettant d’ajouter un favori à sa propre liste. Voyons ce qui se passe si entomo clique sur ce dernier lien :⊕ Ajouter et partager

1.4 - Les moyens pour faciliter l’enregistrement de favoris